Catégories
mes histoires

Beauty Quest Story : L’histoire commence

L'amour se partage, alors partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout à commencer par une envie, une idée, rien de bien concret. Juste des idées comme ça en se levant un matin. Puis vous devez connaitre cela, ces idées qui tournent encore et encore, comme si elles ne vous lachaient plus. Finalement, j’ai finis par en parler.

Ecrire, raconter ce que j’ai pu vivre avec ma peau. Pourquoi pas ? un blog ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu des soucis avec ma peau, fine, sensible, fragile, réactive. Toute petite déjà, cette peau qui tire, qui brûle, ce vent qui empire la chose, ou le soleil. A l’adolescence, à la période « gros bouton », ma mère m’avait fait consulter un dermatologue pour soigner mon acné. Solution qui en plus de coûter une fortune, me fit tellement mal que je dus la stopper nette. « Mais ce sont des produits de la pharmacie, ça ne peut pas faire de mal », les certitudes …

Plus tard, les sensations de tiraillements, de sécheresse, d’inconfort ont perduré. Me maquiller, pas possible parce que la majorité du temps, les produits m’abîmaient la peau, me donnait des boutons ou encore pire, je ne trouvais pas de démaquillant qui ne me faisait pas gonfler les yeux. Alors oui, soyons clairs sur les gonflements, rien à voir avec les petits yeux du matin après une courte nuit, mais plutôt des yeux qui brûlent, genre oignon. Voila un oignon, mon démaquillant me faisait le même effet qu’un oignon, pas top.

J’ai donc cessé de me maquiller. Par la force des choses, par obligation, je n’avais plus envie de dépenser, ne serait-ce que 15 euros dans un mascara qui au final me brûlerait les yeux. Puis le temps aidant, j’ai oublié. J’ai oublié que j’aimais me maquiller, me faire maquiller, passer du temps dans les parfumeries, découvrir les nouveautés.

« Mais il faut souffrir pour être belle ! » Alors, pour une épilation je veux bien, mais j’ai quand même mes limites dans la notion de « sacrifice acceptable », voyez ?

Donc me voila à écrire ces lignes, à réaliser, qu’ignorer ce dont en a envie n’est bon pour personne. Alors oui c’est idiot, je sais, il s’agit de crème de soin, de maquillage. Mais précisément parce que ce sont de si petites choses, je trouve dommage de ne pas prendre le temps de le faire, dans le plaisir, dans la détente et aujourd’hui pour moi dans le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.